le 7 novembre, les photos de Laurence

c'est Anne Claire !


 
 
Entre Chloé et Yaël, Luke a trouvé un os de dinosaure ... mais oui ! ne riez pas !

vers Novembre 04 écrivez nous ! (cliquez) les histoires de Grand père

le 14 novembre


Chloé, la veille de ses 13 ans, avec ses petits cousins

Tommy à l'école
Tommy dans sa classe et aec Joanna

Les histoires de Grand père

Que ce soit à table ou avant de s'endormir ...
Luke et Yaël écoutent Grand père avec grand intérêt semble t il.

Heureusement Flavie est donne un coup de main ! La canne à rallonge

Marie et Robert participent à un groupe Ecriture. Ils doivent composer un texte sur le thème de la rencontre.

Elle, est au milieu ; lui, à quelques places derrière elle. Ils ont laissé leurs affaires au vestiaire et n’ont gardé auprès d’eux que le matériel nécessaire pour écrire et leur sac à main. On avait bien remarqué un instrument qui ressemblait à un parapluie dépassant de la sacoche de notre Marie ; bizarre par le temps qu’il faisait !

Elle, jolie, brune, pulpeuse. Elle rêve de connaître mieux ce jeune premier qui la séduit et arrivé par hasard dans cet atelier. Lui, grand, jeune, ne sait pas comment prendre contact avec cette belle fille qui lui parait ingénue.
Ils ont fait ensemble plusieurs séances et ont échangé leurs productions quand les consignes de travail le leur demandaient. Elle aime son style direct, enjoué, plein de surprises. Lui, apprécie sa façon de décrire ses émotions.

L’exercice en cours à peine commencé, Marie, très discrètement semble vouloir chercher son mouchoir et déplie une sorte de canne sans éveiller l’attention de ses voisins. Tout en continuant à écrire de la main droite, en regardant en dessous son bras, elle dirige son dispositif vers l’arrière pour aller accrocher le sac de Robert, posé par terre à côté de lui. Les participants concentrés sur leur tâche ne s’aperçoivent de rien mais Robert voit son sac partir devant lui avec étonnement. Il laisse faire en surveillant la manœuvre du coin de l’œil. Marie récupère la sacoche et l’ouvre pour en tirer le carnet des notes personnelles de Robert. Elle se plonge alors dans la lecture qu’elle semble trouver passionnante. Il se lève alors de sa place et s’approche doucement de Marie qui ne le remarque pas.

1. Tranquille et déterminé il dépose alors sur la peau fraîche de son cou un doux baiser.
2. La surprenant en flagrant délit ...


Les histoires de Grand père

les histoires de Grand père ou la télé ? La coccinelle ou la bête à Bon Dieu

« Bête à Bon Dieu fra ti beau dimanchee ? »
A l’époque du ptit Marc les enfants apprenaient ce refrain en plaçant une coccinelle sur le dos de leur main.
Si la petite bête ouvrait sa carapace rouge avec des points noirs, déployait ses ailes de mouche et s’envolait, tout le monde était ravi et rassuré sur le temps qu’il ferait à la fin du week end.
Coutume la plupart du temps non  vérifiée car Dimanche venu on oublie aussi facilement le présage de la coccinelle qu’on retient  la chanson allez savoir pourquoi ?
Mais d’où vient que l’on appelle cet insecte charmant et inoffensif « la bête à Bon Dieu » ? Voici une explication que mes petits enfants ont appréciée hier soir (15 nov 04) alors que j’étais chargé de les coucher.
Dans les temps moyenâgeux,  une pratique qui est encore courante dans certains pays et en Irak, hélas, voulait qu’on coupa la tête des condamnés à mort en faisant appel au bourreau et  à sa hache. Ce dernier, est très imbu de sa supériorité du fait de sa macabre fonction, pensez donc, il a le pouvoir de donner la mort ! Il installe alors sa victime en lui posant la tête sur un billot de bois après avoir eu soin de lui dégager le cou afin d’éliminer tout obstacle. Il doit alors, pour assurer sa réputation et le succès du spectacle que personne ne veut manquer, trancher le cou du malheureux d’un seul coup et sans hésitation.
Or ce jour là, resté dans la mémoire collective, au moment suprême ... une gentille coccinelle vient se poser délicatement sur le décolleté dégarni du pauvre bougre. Il était sans doute innocent ; en tous cas il ne méritait sûrement pas une punition si radicale et sans appel.  Ce devait être l’opinion de ce nouvel envoyé de Dieu...
Toujours est il que le tortionnaire pose un instant son instrument de mort, d’un geste délicat prend l’animal entre ses doigts et l’éloigne pour se remettre en position d’attaque. L’assistance ne comprend mais tout le monde retient son souffle.
Il prend son élan de nouveau et, de nouveau, la coccinelle vient se poser au même endroit.
C’en est de trop ! Sire Bourreau  veut bien faire son travail mais pas dans n’importe quelles conditions ! On a son amour propre et son humanité ! il ne faut pas risquer de blesser la petite bête.
Cet illustre défenseur de la vie demande alors à la Justice d’intervenir en faveur du condamné Celui ci est alors gracié par l’intervention de la bestiole que l’on suppose être l’envoyée de Dieu Lui même.

L’histoire ne dit pas s’il a fait beau le dimanche suivant mais les enfants ont appris :
« Bête à Bon Dieu fra ti beau dimanchee ? »
Do do do do do, do ré mi do ré do.


vers Novembre 2004 vers les histoires de Grand père

Le concert de Joël à Draguignan





vers Novembre 2004 vers les histoires de Grand père

Thérèse M à la télé

Date : 21/11/04 16:42:
Dans le cadre d'un reportage réalisé par Rémi Duhamel pour la CFE CGC,
je passe à la télévision dans l'émission Expression directe, le lundi 22 novembre à minuit trente.
 Prière de me dire ce que vous en pensez, si vous avez eu la bonne idée de l'enregistrer.  Merci
-ThM-




Hélas ce n’était pas une heure de grande écoute mais il est convenu que ce sont les meilleures émissions qui passent au milieu de la nuit. Le réveil a sonné et nous voici au rendez vous à l’heure exacte.
L' histoire de l’ourse Canelle tuée par erreur  dans les Pyrénées n’en finissait pas ! Il a fallu attendre une demi heure, à croire qu’il y avait erreur .
Mais non ! notre patience récompensée la vedette est présentée, décontractée, abordant le sujet qui fait la une de l’actualité : réversion d'une partie de la retraite du conjoint décédé et des conditions pour y avoir droit.
vers Novembre 2004 vers les histoires de Grand père