Janvier 2004

état du monde ! (cliquez)  sur Mars, première photo
Flavie en 2004 soir à l'Escoub

Page "Humour" *   Il fait "frette" au Québec ! *
Pour tous les goûts : les pages Denis Boucher  *

Actualité du monde *   Questions de Société (forum ) *  
Contreverse  sur les forêts amazoniennes * 
Québec, pêche aux petits poissons *
Cours de yoga *    Reportage : une pratique Astanga- yoga *    débat sur le yoga *
 
Commerce
*        Les figues *       santé *        Flavie *
Deuil *     à l'essentiel *    petits bonheurs *    froid *    Amis virtuels *
bientôt le printemps ! *   rappel à l'ordre *  Tiens ! voilà du boudin ! *
cinéma : "Loin du paradis" *

Photos 2004, site 2004



A toutes et à tous, que 2004 soit :
riche en émotion, amour, amitié, vitalité, chance, rencontre, découverte, envie, réussite, prospérité...
... et aussi passionnante, amusante, captivante, enivrante, éblouissante, surprenante, épatante, fascinante, un peu folle, audacieuse, prodigieuse, merveilleuse, grandiose, remarquable, originale, incomparable...

... et avant tout qu'elle soit unique !

(d’après les vœux de Lastminute, l’agence de voyages qui ne précise pas si leurs propositions de bonheur s’appliquent aux voyages en Egypte par Boeing …)
______________________


Me voici rentré d'une petite virée entre Paris et Rouen et je commence l'année en récupérant ma maison et ma voiture dans des conditions un peu difficiles mais ce n'est pas grave ! (comme dirait Thérèse C.)

J'ai été ravi de changer d'air et retrouve mes correspondants avec plaisir.

Les problèmes matériels se résolvent ; j'ai fait arranger la voiture, changer l'embrayage qui avait lâché malencontreusement avec Anne Françoise.
C'est fou ! ce véhicule ne supporte pas les mains étrangères ... peut-être ne sont elles pas aussi douces que les miennes ?
En attendant il fait bien froid dans la maison dont le chauffage est en panne !

Commerce

France-Consommation-NouvelAn

PARIS - Le champagne a connu durant les fêtes de la fin de l'année 2003 un succès plus important que lors des deux années précédentes, avec une progression des ventes de 15% par rapport à décembre 2002.

Le commerce marche bien !

Mais pas pour tout le monde en fait.
J’ai été très touché dernièrement d’apprendre que mon fournisseur en Informatique allait mettre la clé sous la porte.

Alors que depuis cinq années j’ai vu son entreprise se développer et employer quatre ou cinq personnes les difficultés sont arrivées l’année passée. Les grandes surfaces et le commerce par Internet en sont la cause.

Il était sympathique Alain Persa  mais il faisait payer de plus en plus cher ses interventions pour sauver les meubles sans doute ? Maintenant il cherche un bureau pour travailler tout seul !

Les figues

Ma soeur Thérèse m’a accueilli à Paris le 29 décembre et m’avait demandé de lui apporter des figues que j’avais récoltées dans l’année et que j’avais fait sécher au soleil :

"A propos de tes figues, j'ai fais ce que tu as dit : les faire tremper une journée, puis les égoutter. Elles sont devenues moelleuses, mais elles ont perdu tout leur sucre dans l'eau de trempage. Dommage ! La solution, à l'avenir, serait de surveiller le séchage au soleil et de l'arrêter au bon moment !"

Une fois trempées faire cuire les figues avec leur eau de trempage car tous les bons éléments sont dedans.
Etant donné qu'elles ne sont pas traitées avec des conservateurs elles ne peuvent se garder (germes d'insectes) sans avoir perdu toute leur eau. Elles sont alors devenues très dures et contrairement à celles vendues dans le commerce ne peuvent être consommées dans l'état. Mais l'inconvénient de la préparation est que les éléments et le sucre en particulier passent dans l'eau qui devient jus de fruit bien agréable. 

santé

Un mot à mon médecin :

Pour te souhaiter la bonne année Guy !
Pour un toubib qu'il aille encore mieux que ses patients !

Pour moi, je "rame" un peu par les temps qui courent.

Je lutte avec Oscillococcinum, L52, contre le rhume mais je ne suis pas le plus fort !
Un petit fax de toi pour m'indiquer le remède miracle me ferait grand plaisir !


Ici il fait froid et le paysage n'est sûrement pas aussi beau que chez vous, dis je à ma correspondante canadienne, mais peut être plus confortable ? Encore que, avec un feu de cheminée et un ordinateur on peut regretter de ne pas voir la neige dehors.
(Tommy et Grand père fin 2002)

Flavie

… s'est absentée pendant les vacances et rentre seulement ce soir ici chez elle. (voir la page Flavie * et ses dessins 2004)

Elle va bien et semble trouver entre Julien et sa mère à elle un rythme de vie qui lui convient.

J'apprécie toute cette jeunesse autour de moi et j'aime aussi me retrouver devant mon écran.

Les photos ?

Je me bats pour, dans mes pages, rétablir les liens qui sont bons mais qui n'ont pas été enregistrés peut être à cause d'une coupure de courant hier alors que j'étais connecté ?

Le chauffage étant défaillant, les résidents se chauffent à l'électricité ! Total tout saute !

Cours de yoga

Je vais reprendre mes cours de yoga * demain(disais-je dimanche) à Châteauneuf le Rouge mais sans grand engouement apparemment. Je traîne un rhume, j'ai l'impression d'avoir froid et je propose aux élèves une pratique qu'ils pourraient bien gérer sans moi.

Poutant je sais que "pratiquer en groupe"  plutôt que seul est beaucoup plus stimulant.
On me demande une "surveillance" plus précise de l'éxécution des postures ! (voir débat)

Pour confirmer ce manque d’enthousiasme, mon inconscient avait refusé d’enregistrer la séance supplémentaire programmée le lundi matin et ce sont les élèves qui m’ont rappelé à l’ordre par téléphone.

Je n’ai eu qu’une petite demi heure de retard pour commencer l’année !

Deuil

Le Père Daniel nous a quitté !
J’utilise les services des amis Franciscains pour les cérémonies familiales et il était venu baptiser Joanna en 2000.


________________________

Autre chose : un deuil aujourd'hui dans la famille !
Yaël et Camilla dessinent

Le lapin Coco après lequel nous avons tant couru * a succombé, sans doute, à une gastro entérite subite.

Il était pourtant bien en compagnie de la tortue dans l’espace " serre " de la famille Delenne. Il appréciait les graines des enfants et les pissenlits que je sélectionnais spécialement pour lui.

C’est une tristesse que les enfants surmontent assez facilement comme d’habitude. Ce sera bien la même chose quand il s’agira d’enterrer Grand père !
Pour l'heure c'est sur un dessin de Camilla qu'il repose à côté de Mijinn la chatte.


Amis virtuels

Alors que j’ai Tommy sur mes genoux, Marie * me dit :

"se souvient-il de MIMI ?"

"Il ne se souvient que de ce qu'il voit et qu'il revoit avec plaisir !
Il aime tant le Père Noël des diaporama que j’ai reçus de ci et de là ainsi que la cassette des Aristochats que ce soir il a " jeté " sa mère qui venait le chercher. Elle a été obligé d'abandonner la partie en me le confiant pour le coucher. Il a été raisonnable et a dit ensuite gentiment au revoir à tous ses amis virtuels."

"C'est la magie de l'Internet qui nous a permis cette connaissance de nous deux …
Pourtant, parfois j’en arrive à penser que je vis bien seule grâce ou malgré Internet. Ne serait ce pas un danger cette sécurité derrière l'ordinateur ?"

Pour moi je n'en tire que du bon.
Je trouve que c'est un merveilleux moyen pour réduire les tensions inévitables qu’engendrerait la vie commune de tous les jours.
Je fais des présentations pour mes correspondants avec les photos qu'ils m'envoient et j'attends leur accord pour  les relier à mon site. En général ils sont ravis de ma production.

Un grand avantage de la correspondance par Internet est qu'elle respecte le synchronisme de chacun. On peut penser que j’écris lorsque j’ai les idées claires et que je suis lu au moment choisi par le destinataire. L’importance de l’information dépend aussi du moment où elle arrive.

A l’essentiel !

10 janvier Ici le temps est gris et ce matin je suis morose.
Il pleut et pourtant, rapidement, le soleil réapparaît entre les gouttes !
Je me demande si je ne passe pas à côté de l'important. Je ne prends pas le temps de réfléchir sérieusement.
Hier, avec Suzanne que je suis allé cueillir entre deux trains à la gare TGV, nous avons abordé les grandes questions sur la mort et la foi en la vie éternelle.
C’était l’anniversaire d’Anne Françoise et bien sûr,  j’y pense après ! J’ai pris pourtant du temps pour lui mettre au point son programme Topaze afin qu’elle puisse gérer son cabinet de travail.
Je fais des fautes, me dit Bérangère, qui, assurément ces derniers temps, tient beaucoup à ne pas se laisser oublier. Elle a sans doute raison car j’ai tendance à me disperser avec mes multiples correspondants …
J’ai repensé à Luce qui me reprochait mon manque d’expression parlée, ce qui n’a jamais été mon point fort ! Pourtant, quand j’ai le contact et que je sens la disponibilité,  je vais rapidement à l’essentiel.

bonheurs

.... (voir page forum : les petits bonheurs)
Oui « ma chérie ! » (Ne t'affole pas, dis je à l’une d’elles, c'est une appellation familière pour moi, ce n'est pas une appropriation.)

Froid canadien

Un redoux nous laisse dans la grisaille ! Je me sens vieux tout à coup !
Je me dis que je préférerais être mort.


15.01.04 Canada-intempérie-froid : "la pêche aux petits poissons des chenaux"
  Vive le Québec !  (humour et contreverse: Quel langage !)    Québec (par Denis)
 
MONTREAL - Pour la deuxième fois de l'hiver, les grands froids venus de l'Arctique ont pris d'assaut l'Est du Canada, faisant tomber les températures sous les moins 40 degrés, comme à Québec (-44°) et à Saguenay dans le centre (-52°).
J’en grelotte rien que d’y penser !


vivre ensemble devant ma fenêtre
« N'est pas de rêves que la vie amoureuse est faite lorsqu'on a pas une personne avec qui partager son quotidien. »  Marie.
Cette dernière phrase ma parait tarabiscotée mais j'entends quelque chose.
Je rêverais peut être moins si j'avais à partager ma vie avec quelqu'un qui me remettrais les pieds sur terre.
Ainsi hier soir, après avoir écrit, je suis allé me coucher en mettant mon réveil à sonner  comme si nous étions jeudi soir or c'était mercredi. Donc ce matin c'était vendredi pour moi, alors je me prépare et pars jusqu'à Pertuis pour aller faire mon cours de yoga. Je ne me suis aperçu de mon erreur qu'en me heurtant à la porte verrouillée de la salle !
Je n'avais plus qu'à rentrer et me recoller au jeudi.
Est ce le fait du rêveur ou un signe précurseur d'un Alzeimer débutant ?


Equinoxe 2004 bientôt le printemps !

avant la chorale du mercredi
21 janv.  C’était hier l’anniversaire de Jean Phi et il ne s’agit pas de l’oublier ! Pauvre de moi qui suis complètement à côté de la plaque pour les cadeaux et les fêtes !
Ici le mercredi est un jour sans les enfants mais ils ne vont pas tarder à carillonner pour que je leur ouvre la porte après avoir crié :
« c’est qui ? »
22 janv  Je viens de rentrer du jardin, juste avant 18 heures. Je fais des travaux périlleux. Ne rions pas ! Personne pour en témoigner certes, car je suis tout seul avec ma tronçonneuse, perché au sommet de l’échelle.
Je taille les cyprès qui menacent d’endommager les fils électriques et téléphoniques qui alimentent les voisins. Les câbles  traversent la haie que j’ai plantée il y a vingt cinq ans ; les plants avaient alors quelques centimètres. C’est un risque que je prends encore en amateur et sans trop de prudence il faut le reconnaître. Amarré d’une main aux branches proximales je dois de l’autre, et au dessus de ma tête manier l’appareil au risque de me faire emporter par l’élément que je coupe. Faudra t il bientôt que je laisse les entreprises spécialisées faire ce travail ?

Les jours rallongent ; les bourgeons des amandiers gonflent, les narcisses sortent de terre, le printemps s’annonce déjà !

Rappel à l’ordre

Moi je réagis parce que ce n'est vraiment pas raisonnable; pire c'est dangereux et je ne mettrai pas cela dans un journal; çà fait exemple et ce n'est pas à suivre. Bises quand même. EM
Ce n'est pas un exemple à suivre certes, mais qui prend ou prendra exemple sur ce que je mets dans mon journal ?
Je retiens pourtant ta recommandation qui part d'un souci qui me touche.
J'ai déjà suspendu mes travaux non pas aux fils électriques ou téléphoniques mais en attendant la collaboration d'un technicien que m'a promis Syvi.
Je joindrai cette note à mon exposé afin de dissuader tout admirateur éventuel ... (bM)

autre reproche

Aujourd’hui c'est la douche ! (en fait le temps est encore la grisaille dans notre Provence)
Ce n'est pas toujours grand soleil, même par Internet ! On me reproche encore, des indiscrétions.
Si je cherche avant tout à partager avec amour les choses de la vie, je peux reconnaître des faux pas, des maladresses qui sont sans doute le fruit d'un empressement mal contrôlé ?
Il est certainement plus facile de ne rien faire et critiquer d'une façon rigoriste que de communiquer généreusement ses impressions avec son cœur quitte à ne pas toujours se faire bien comprendre.
Maintenant, si, par mes écrits, j'ai pu contrarier ou blesser qui que ce soit, j'accepte humblement ce rappel à un ordre qu'il m'est, je le reconnais, bien souvent difficile de respecter. Cet ordre est, je pense, au détriment de la créativité et de la spontanéité, qualités qui me plaisent particulièrement.
Mais je dois être plus attentif sans doute,  « Primum non nocere », avant tout : ne pas nuire.

Tiens voilà du boudin !

Tuer le … J'étais tout seul ce dernier week end ; la famille Delenne était partie, à défaut de tuer le temps, "tuer le cochon" , comme tous les ans à la même époque.
Chaque fois, je réactive des souvenirs d'enfance où pendant les vacances, à Nangis, nous assistions avec beaucoup d'émotion à ce type de tragédie :
" Entendre, pendant des heures, et des lieux à la ronde, le cochon crier, maintenu les pattes liées, la gorge tranchée en perdant son sang au dessus d'une cuvette. Il ne faut rien perdre pour faire du bon boudin ! J'en ai encore la nausée et ce serait sans doute la raison pour laquelle je digère difficilement le boudin que j'aime, hélas, beaucoup …"

Quoiqu'il en soit, je ne voulais pas faire état de cet événement qui ne présente plus d'originalité mais voici que nous nous trouvons dans un grand embarras.
Souhaitant profiter jusqu 'au bout de leur week end dans le Cantal et faire quelques descentes supplémentaires à la station de ski toute proche, les parents ont décidé de partir après le dîner, en ayant couché les enfants, ravis, dans la voiture. Ils trouvent, habituellement, cette façon de faire très pratique.
Or depuis quelques temps leur Renault donne des signes de faiblesse du côté des circuits électriques et de l'éclairage. Déjà l'autre soir nous sommes remontés d'Aix , tous feux éteints, au grand affolement de ceux qui nous croisaient ou nous dépassaient.
Hier donc, vers 21h, sur l'autoroute du retour, après une heure de route, c'est la panne sans prévenir !
Arrêt à la sortie la plus proche, appel à Europe Assitance et la petite famille, dormant sans souci, se fait ramener en taxi jusqu'à la maison vers quatre heures du matin.
Retourner dans ce coin perdu par le train pour récupérer la voiture abandonnée est maintenant le problème à résoudre.

"Loin du paradis"

J’ai beaucoup de mal à choisir un film que je ne connais pas ; encore plus à aller le voir tout seul !
Mais je suis gâté ; Sylvie me conseille et Thérèse m’accompagne.
Ce soir c’était le film promo de la semaine Télérama : "Loin du paradis" production américaine en version originale.
Je préfère cent fois ce procédé aux traductions plus ou  moins bonnes et souvent incompréhensibles pour moi.
De belles images d’automne et surtout un scénario criant de vérité sur l’apartheid et la société américaine des années Reagan. Quelques lourdeurs au début, des caricatures d’enfants mais l’ensemble passait très bien et il faudrait être bien fermé pour ne pas se laisser émouvoir.
Dans le genre nous devrions avoir, hélas !, d’autres exemples tirés de l’actualité.



vers site 2004