Communiquer : être deux *   le ton *   

la forme


Comment dire ? Echanges directs ou en CCI


avantages, confiance et secrets, "ne parler qu'à toi", la juste mesure, faire carême, un pied dans chaque avis
Que sont les CCI ?
Ce sont des courriels reçus en copie cahée, c'est à dire dont l'adresse des destinataires n'est pas apparente. Ils peuvent donc s'adresser à quelqu'un d'autre.
Pour ce faire : choisir l'icone CCI dans la messagerie ou mettre les adresses ainsi (x@x,y@y,...)


Hello JPhi !

4h29 Je profite d'une insomnie pendant la quelle j'ai en général des tas d'idées pour répondre à ce courrier.

Pour ce qui est de ma petite réflexion gentille à Guillaume au sujet des listes d'adresses jointes je t'ai déplu de nouveau me dis tu. Ces listes me semblaient en contradiction avec la pétition qui voulait soutenir le caractère privé de la messagerie,

Je reconnais que la correspondance en CCI est une question délicate sur laquelle nous ne nous sommes pas encore mis d'accord.

C'est autre chose aussi que de communiquer à tous vents des listes d'adresses dont certaines en plus ne vous appartiennent pas et dont les personnes notées n'ont jamais choisi et même accepté d'être ainsi diffusées. Et c'était le cas pour cette pétition. A mon avis c'est une manipulation maladroite et inconsciente des conséquences éventuelles qu'elle peut engendrer.

Je reviens aux CCI ou copies cachées. C'est un cadeau que je fais aux personnes que je choisis d'associer à ma correspondance. Elles peuvent ignorer, ne pas lire même le contenu, elles ne sont engagées en rien dans la matière.

Certes, tu me diras que c'est un manque de transparence par rapport au destinataire direct qui fantasmerait sur l'exclusivité de la communication.

Mais ce que je dis à l'un je peux le dire à l'autre sans désavantager l'un ! C'est un atout considérable de la messagerie Internet, je trouve, de faire bénéficier plusieurs personnes à la fois du message. La responsabilité revient uniquement à l'expéditeur qui choisit les destinataires.

Avoue que toi même tu t'es probablement et souvent même nourri de mes commentaires sans te croire obligé d'y répondre ou engagé ou gêné par rapport au destinataire. Ou plus, comme ma sœur Thérèse en voulant les ignorer. Je sais, certains correspondants n'ont plus confiance en moi et ont cessé de partager avec moi craignant un manque de confidentialité de ma part. C'est leur problème je crois, on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais je continue cependant à les aimer et, parfois, en leur envoyant des CCI, à les nourrir inconditionnellement. (bM)

Je suis content de cette réponse. Je suis très fier de réussir à te faire réagir pour que tu m´écrive un vrai long mail. Presque autant que toi, tu arrives à me faire réagir !

Bon, pour les CCI, je connais tes points de vue et tu connais les miens, je pense qu´on pourra en parler encore des heures la prochaine fois qu´on se verra. Jphi.

Plus tard JPhi me demande une information que je soumet aux personnes intéressées et susceptibles de dire leur avis. Pour moi c’est une façon d’élargir le champ des réponses sans les limiter à un point de vue personnel.

Jean-Phi du 19/02/04 14:31:31

NON NON et NON !

Des fois, je ne veux parler qu´à TOI ! …
Enfin, je te prie de me laisser choisir le "ton" avec lequel je t´écris. (Jphi)

C'est bien dit apparemment mais ça ne signifie rien à mon avis. Je n'ai aucun pouvoir sur le ton que tu utilises. Mais, ce qui est dit peut être mal ressenti et avoir des conséquences.

Ce qui est écrit peut être partagé, repris et discuté. Encore faut il jouer le jeu, tenir compte des différences de rythme et des désirs de chacun et ne pas s'approprier le monopole de ce qu'il faut ou ne faut pas faire.

En cela le groupe de partage est intéressant car tout le monde peut avoir les mêmes informations et y réagir.

Les secrets sont des polichinelles la plupart du temps.

En CCI j’informais Marie qui s’adresse à moi :

la juste mesure :

OH!!OH!! Date : 23/02/04 16:13

" Ce qui est écrit peut être partagé, repris et discuté "

Mon cher marc, tu réussis toujours à avoir le dernier mot quoi qu'on te dise.

J'aime bien ton débat n'étant pas impliquée personnellement , mais si je l'étais il est possible que je réagirais comme jn-Phi. Toi tu es vraiment ouvert à tout lancer sur la place publique , alors que des gens veulent rester dans l'intimité de leurs discussions avec un ou l'autre. c'est toujours ce que j,ai pensé avant de te connaître; jamais je ne me serais permis d'envoyer un message en CCI et encore moins d'envoyer à quelqu'un le message reçu d'un autre.

Maintenant je le fais avec toi et quelques autres , avec les autres j,attends les réactions qui sont souvent "Marie-carmen tu t'es trompée , en m'envoyant le message d'un autre. MA fille "très ouverte" pourtant m'appelle avec des réticences me disant que je lui ai envoyée un message que pour elle ne devrait n'appartenir à toi et moi.

Je fais de petits tests Ou est la juste mesure alors? je souhaite juste pour vous tous que l'ouverture de ce débat ne fasse pas trop de frictions, et que vous parveniez à arriver au mariage en harmonie tout le monde.

Pas de problème à ce que tu ajoutes mon commentaire à ton débat..

du 23/02/04 16:13:44

Oui Marie ! Merci !

Tes réactions sont  les bienvenues pour moi.

Toutefois je ne joindrai pas ton commentaire à ce dossier "mariage" mais plutôt à un autre débat sur les échanges par mail directs ou en CCI

Thérèse, après son séjour :
" Je crois que l'informatique tient une trop grande place, au détriment des relations que nous pourrions entretenir avec les uns et les autres en dehors de cet instrument qui ne devrait rester qu'un outil… "
Je réponds : << Me voici encore devant l'ordinateur !
Au détriment des relations dis tu ? Au contraire il me semble que je me rapproche des gens que j'aime et j'approfondis mes réflexions. Et je crois que c'est avec les personnes qui acceptent volontiers les CCI que ça marche le mieux !>>

depuis le 26 février 2004

Carême : CCI ou copies cachees Date : 04/03/04

du 01/03/04 15:16:16

Tu connais mon avis ou plus exactement mon ressenti sur le sujet ... qui rejoint le groupe des récalcitrants à ton mode d'utilisation des CCI !.. Tu dis que c'est avec les gens qui sont OK pour les CCI que ça marche le mieux ; autrement dit c'est avec les gens avec lesquels on est d'accord qu'on communique le mieux ... ok ... En fait on ne cherche pas les mêmes choses, je crois : je crois que j'ai plus envie de communier avec les gens, c'est à dire de partager le plus vital, ce qui me colle le plus aux tripes ou au coeur si tu préfères. Les idées m'intéressent de moins en moins. La réflexion en écho au ressenti profond d'avantage. Le temps presse. On est là pour s'illuminer un peu plus les uns les autres chaque jour alors pourquoi n'essaies-tu d'oublier les CCI, ne serait-ce qu'un jour ou deux (c'est le carème, non ?..!..) pour voir ce que cela change à la nature de la communication ?!

A mon avis ... qui n'engage que moi, ça vaut le coup d'y voir !  
CCI ou copies cachees


Merci de ton point de vue sur la question B. !
Si je lance le débat sur ce sujet c'est que je ne suis convaincu de rien.
A mon avis les CCI sont un outil en rapport avec les magiques utilisations du web, intéressant pour faire passer une info, pour faire avancer un débat ou respecter l' anonymat des interlocuteurs.
Voyeurisme, méfiance ? Quelle est la facette de moi même qui est interpellée ? (bM)


Voici maintenant une autre réaction de Marie Claude :

un pied dans chaque avis

Les CCI restent quelque peu mystérieuses pour moi bien que j'ai lu avec beaucoup d'attention les explications sur ton site.

Pour ce qui est du débat j'avoue que "j'ai un pied dans chaque avis" si toutefois je puis donner le mien - d'avis évidemment -.

Pour ce qui est d'une conversation très privée il me semble que la confidentialité est de mise car sinon cela équivaudrait à l'ouverture d'un courrier qui ne vous est pas destiné et c'est inadmissible mais, si l'échange peut être enrichissant pour d'autres personnes et ne dévoile rien qui soit compromettant alors pourquoi pas.

Je n'apprécierais pas par contre, qu'une confidence que je fais à une personne précise, soit étalée sur la place publique même si mon nom n'est pas mentionné ; cela me mettrait terriblement mal à l'aise et donnerait un grand coup de canif à la confiance.

Ce message n'étant pas confidentiel je ne vois aucun mal à ce que tu l'installes sur ton site si tu le juges digne d'y figurer.

Ton correspondant J-Phi a beaucoup de chance d'avoir eu un grand message de toi car, tu écris peut-être beaucoup mais c'est surtout en utilisant les courriels des autres ????

J'ai l'impression que tu passes tes journées à jongler sur ton écran en passant d'un pays à un autre, d'un correspondant à un autre ; c'est surement très enrichissant mais je n'arrive pas à considérer que mon écran est un "personnage" et je continues à croire que rien ne vaut le plaisir d'avoir le visage ou la voix d'une personne pour dialoguer chaleureusement, observer les mouvements de son visage ou l'expression d'un regard.

 de Marc  (site 2004)

vers Février vers site 2004