les Shadoks

Vie privée, égorgées, les otagesfaits divers, humour  et documents
les fêtes et la veillée de Noël, la neige du 28 à 15h
la fin de l'année à Sigonce   voeux 2005

Décembre 04

les Shadoks

Et les Shadoks pompaient, ils pompaient le matin, ils pompaient le midi, ils pompaient le soir.....  ( du pétrole peut-être ... )
Un petit site leur est consacré.  Aussi le site "yoga, voyages de l'ami Jac"  


l'oppidum d'Entremont (Aix, sur la route de Puyricard) Vie privée - La Ste Barbe
Le 4, c’est  la Ste Barbe, le jour où l’on plante le blé ou les lentilles afin de les faire pousser et réaliser des beaux bouquets pour Noël.
Nous voici début décembre et je ne prends plus le temps d’écrire tout ce que j’ai dans la tête.
Avec Françoise, nous avons des activités de toutes sortes, concerts, expos visites, promenades et prenons des photos pour garder quelques souvenirs de cette année 2004 qui restera sans doute dans les annales. (visite des ruines d'Entremont)
Nous sommes allés à Sigonce cette semaine pour « garder » Yaël que ses parents ont abandonnée pour faire un séjour d’études au Portugal.
le château Bel Air à Sigoncepetit tour au château Bel Air. (Film : "Théorème")
A  la villa Corèze, expo,  invités par Thérèse C

et les oeuvres de Josette
la crèche miniature rapportée par Henri du Brésil Françoise, partie pour passer les fêtes en famille, ne s’est pas fixée de date de retour car elle est mobilisée pour l’arrivée de son septième petit enfant et ne sait pas quelle tournure vont prendre les événements.
Nous l'attendons donc, elle a laissé toutes les affaires qu’elle a installées dans la maison et la chambre rose .

Tommy Joanna et Jeanne installent une tombe pour le poisson que le chat a mangé Il n'a pas fermé la porte ... dimanche 19 décès Alessandra
Pour nous ici c'était le vrai calme. Je suis même allé en bas inquiet de ne rien entendre ; les frères et sœurs casés "en vacances", Tommy était tout seul avec ses parents à se gratter les jambes attaquées par l'eczéma.
Oui ce matin en revenant de chez les Franciscains, informé par le Père Christophe, je me suis arrêté chez M Alessandra décédé dernièrement à l'hôpital et qui venait juste d'être rendu à sa famille. J'étais le premier à lui rendre une visite mortuaire. C'était un saint homme d'une générosité inconditionnelle et d'un dévouement à toutes épreuves (et il en a subies, je crois !).
Rapatrié d’Afrique du Nord, je crois me souvenir, il a été un de mes premiers clients à Aix dans les années 76-80. Nous avions des conversations chaleureuses sur différents sujets. J'avais une grande admiration pour cet homme discret, souriant et efficace.
J'ai tout de suite voulu partager ma tristesse avec Mme Maury ma voisine, veuve depuis peu elle aussi et qui le connaissait bien faisant partie, elle même, des premières familles installées dans le quartier.

Floraison de Mai à Décembre 20 décembre - Déjeuner avec mes deux filles aînées et leur compagnon. Un plaisir qui se fait rare. Repas improvisé comme j'en ai l'habitude avec la participation des uns et des autres.
Les Delenne, sans enfants, semblent perdus et quelque peu désemparés. Ils tentent de récupérer des fatigues dues à un rythme de vie plutôt bousculé de ces derniers temps.
Je m'interroge sur ce fait divers :
" PAU (France) - Une infirmière et une aide-soignante d'un hôpital psychiatrique de Pau, dans le sud-ouest de la France, ont été sauvagement tuées à l'arme blanche dans la nuit de vendredi à samedi, ..."
Aujourd'hui on en est toujours aux hypothèses, sans connaître vraiment le scénario, ce qui laisse libre cours à l'imagination.
Dans l'enquête on ne peut se fier aux réponses des malades ou du personnel commotionné, j'imagine. Le gouvernement veut renforcer la sécurité et débloquer quelques millions. Un bien grand vœu pieux qui n'aboutira pas à calmer la violence consciente ou inconsciente.
Sans être fataliste et à l'occasion de Noël, je suggérerais pour ma part de moins penser à l'organisation des festivités pour faire la paix avec soi même et avec les autres.
Néanmoins je peux aussi m'inquiéter car, comme tant d'autres, j'ai une fille qui travaille dans un milieu hospitalier qui n'est pas particulièrement sécurisé. Je serais vraiment ennuyé qu'on lui coupe la gorge ...
le néflier en fleurs à la veille de Noël dans le ciel ; un signe, une voie ? Libération des otages
21 - Tout le monde se réjouit de cette "victoire" du président de la République qui va accueillir les fameux retenus en Irak dès leur retour au pays.
La conscience tranquille nous allons pouvoir faire "les fêtes" et oublier un peu plus les défavorisés. Méfiez vous, les dindes sont en rupture de stocks !

La dernière,  histoires de Grand père, en co-production : Bouboule et Poulette


la veillée de Noël Veillée de Noël
Avec l’arrivée de JPhi et Cordula qui espèrent une semaine de calme avant de partir au Japon courant janvier, c’est l’animation de la maison. Préparation des cadeaux et repas avec les enfants tout excités. On se bouscule pour aller à la veillée, une première à William et Joanna qui veulent voir leurs copains à la chapelle. Je tente d’entraîner les uns et les autres chez les Franciscains mais sans succès. Je me retrouve là bas, tout seul ou presque, pour admirer la mise en scène du Père Christophe.
Le samedi soir 25 nous refaisons la fête chez Suzie qui, bien dévouée,  s’occupe de son triste Jésus en la personne de Marcel.
la neige ! Après Noël
la boule de fin d'année Pas de neige ici mais la pluie sans interruption pendant vingt quatre heures. JPhi est catastrophé, Cordula résignée.
Si nous n'avons pas de neige, il fait froid et je grelotte. Jean Phi se moque de moi, comme si « il pouvait faire froid à l’Escoubaïre » ? Il doit être traumatisé par son passé ici.(la neige arrive le 28)
C’est vrai qu’il ne fait pas très chaud dans le séjour car je ferme deux radiateurs sur trois mais c’est la condition pour ne pas faire souffrir les plantes et faire des économies d’énergie.
Je mets mon anorak pour taper sur le clavier.
Thérèse  qui est à Cherbourg va rentrer et je n'ai plus son petit fax journalier mais elle n'oublie pas de me téléphoner. Elle est toujours pleine de ressources pour, elle aussi, voir la vie en rose, en bleu et pas seulement.
cliquez pour nous rejoindre ! En famille, nous fêtons la fin de l'année *

Voeux pour 2005
Sans être inconscients mais sans ressources devant les drames géologiques et sociaux qui nous ont épargnés, nous finissons 2004.
Nous avions trouvé une formule qui nous a particulièrement porté bonheur, nous la reconduisons pour 2005 :
"riche en émotion, amour, amitié, vitalité, chance, rencontre, découverte, envie, réussite, prospérité...
... et aussi passionnante, amusante, captivante, enivrante, éblouissante, surprenante, épatante, fascinante, un peu folle, audacieuse, prodigieuse, merveilleuse, grandiose, remarquable, originale, incomparable...
... et avant tout qu'elle soit unique !"
Merci à tous mes correspondants de partager les joies d'Internet ! Pour chacun, j'ai constitué  un dossier personnel de nos échanges que je tiens à leur disposition.  Marc

Dans l'actualité de Décembre :
"Nouvelle convention collective"   satire Tv : "Qui veut gagner des millions"
vers accueil Journal écrivez nous en cliquant ici vers album 2004