sur le plateau de Valensole, les randonnées de Françoise

Novembre 


vers le mois d'Octobre films et diaporamas écrivez nous : cliquez ! album 2005 plan du site


Il pense à vous !  
Haloween : des bonbons s'il vous plaît ! ...

le 2 novembre, Rosette et Françoise Les Delenne partis en vacances, Matis et Jeanne chez leur grand mère pour la Toussaint, il a fallu faire face aux petits voisins qui voulaient fêter Halloween.

Le 2 nov
Oui Françoise  avec sa sœur Rosette , toutes les deux,  voudraient bien me bouger pour aller marcher dans les environs alors que pour faire de l'exercice je pratique le yoga et pour prendre l'air j'ai mon jardin avec tous les travaux de l'automne : déterrer les bulbes de dahlias pour les faire reposer l'hiver dans la cave, retourner la terre et traiter les arbres fruitiers.
Le 3
Après avoir fait une excursion dans les carrières d’ocres à Roussillon, les promenades et visite de la  ville nous gardons le suspens pour demain.
Ce matin je suis allé à Jaïpur,  17 ans après,  grâce au blog de Jac qui, à son tour s’apprête à partir en Inde :  « C'est tout bon de te suivre même avant le départ... J'ai apprécié le petit tour à Jaïpur de ta copine Candy. J'ai revu tout ce que j'avais découvert en 1988 et rien n'a changé apparemment. »
Sur son site  , Jac nous avait déjà enchanté par ses différents reportages et notamment son voyage en Libye.  Nos amis Viel sont allés dernièrement y faire un tour et nous ont communiqué quelques photos (voir la page Viel )
Le 4 à Bandol
Je suis allé de bon cœur accompagner ces dames et nous avons passé une bien agréable journée malgré un temps incertain.
Nous avons pique niqué sur un banc de la plage des Lecques et réalisé une promenade tranquille et bien agréable  dans les collines de la calanque de Port d’Alon au milieu des bruyères en fleurs.
Au retour nous sommes passés visiter la basilique de St Maximin alors que la pluie nous avait rattrappés.


Le 5 Pierre et Loulou
Nous voyons épisodiquement nos amis de Bruxelles. (voir leur séjour en 2002) Ils sont en séjour actuellement au château Bel Air ( les vues de 2000) et sont venus faire un petit saut pour le déjeuner. Françoise s’est mise en quatre (même six  puisque Rosette et Yaël étaient avec nous). William nous a fait la surprise de nous donner un récital de saxo, tout fier de ses débuts prometteurs.
Ils ont apprécié le feu de cheminée et Pierre nous a montré son ordinateur sur lequel il fait des montages vidéo.

Dans les bois de Peyrolles
Alors que les enfants participaient à une course d'orientation organisée par le clan Delenne dans cette même région, nous étions invités par Lydie et Henri à une journée champêtre ou plutôt sylvestre qui nous a donné l'occasion d'une sympathique rencontre avec "nos amis de trente ans" Annick, Jacques et Sabine.
Témoigner :
Une correspondante inconnue qui se nomme Christiane :
« Personnellement je ne sais plus trop comment je me situe par rapport à la foi, la vie m’a fait m’éloigner d’un idéal mais on ne se renie jamais complètement et il y a toujours une certaine sensibilité au "divin " qui demeure. »
  •  Bonsoir  !
Oui nous détenons une parcelle de Vérité, j'en suis convaincu. Et nous avons à témoigner de ce que nous sommes plus que de ce que nous savons. Si à travers nous passe l'étincelle alors tant mieux !
Toutes les étincelles n'allument pas des feux...
Aujourd'hui dimanche je ne me sentais pas particulièrement expressif ; je ne me voyais pas un bon témoin de la Parole et d'ailleurs je me suis presque trouvé sans voix quand il m'a été donné de la porter devant moi.
La forêt dans laquelle je me suis promené cet après midi, pauvre et attendant l'hiver, me paraissait plus éloquente.

"Aujourd’hui, dans cette banlieue de Seine Saint Denis où je travaille la grisaille du temps ajoute à l’inquiétude environnante, cette morosité ambiante me contamine."
  •  Allons bon ! Je pensais encore qu'une foi à transporter les montagnes transformait les canards sauvages en enfants du bon Dieu !
Long week end du 11 novembre !
« Tiens tu n’es pas en classe Joanna (6 ans) ? »
« Non c’est férié à cause de la guerre ! Tu savais pas Grand père ? »
Les cousins se retrouvent dans le jardin pour construire des cabanes et Grand père de faire des belles photos.
Les parents de sortie, Grand père est chargé d’endormir les cinq enfants. Oui Luke faisait partie de la famille ce soir là. Tout se passe bien, ils avaient vu, chacun dans leur coin, leur cassette préférée.
« Grand père, tu nous racontes une histoire ? »
« Quoi ? vous venez de passer la soirée devant un film et vous en voulez encore ? »
Un câlin pour chacun, Luke s’est endormi dans les bras de William et Tommy dans ceux de Grand père.
Nos voisins allemands
C'est intéressant d'avoir l'opinion de nos voisins allemands sur ce qui se passe en France car les derniers événements dans les banlieues n'ont pas donné une image reluisante de la France.
 Je ne sais pas trop moi-même que penser de la situation.
 Il n'y a pour le moment que des dégâts matériels (ou presque) et chacun sait qu'en fin de compte ce sera une occasion de relance même partielle de l'économie, ne serait ce que pour la construction de voitures... même les assurances s'engagent à rembourser les préjudices !
 Non la classe politique ne se remet guère en cause, les classes aisées ne sont pas prêtes à abandonner leurs privilèges et continuent de consommer dans le confort et le gâchis ! La répression de M. Sarkozy n'a fait qu'attiser les flammes. La Gauche n'a rien à proposer et se contente de se quereller.
En 1968 les idées jaillissaient, aujourd'hui les casseurs ne revendiquent pas grand chose comme s'ils ne pensaient à rien. Pourtant les maires de banlieues se bougent et implorent le Gouvernement.
 Je crois qu'à tous les échelons la communication est indispensable et dans la mesure de nos possibilités nous devons y participer.
Un témoignage atroce de la "pacification israelo-palestinienne"

Joyeux Noël
Retrouvailles avec le cinéma pour ce film que je souhaite être un témoignage.
Jean Bitterlin en 1906 Il y a quelques années, en 87 je crois, je me suis intéressé aux lettres que Jean Bitterlin, brancardier pendant la guerre de 14, avait adressées à sa famille. Bien avant qu’il soit mon père, Jean comme les autres, sans y croire, s’attachait à « bouffer du boche ». Je ne pense pas qu’il ait risqué sa vie car il a été mobilisé tard et faisait partie des étudiants en médecine en renfort du service sanitaire.
Je me souviens avoir présenté et lu des passages de ses écrits devant un caméscope avec cette distance moqueuse du descendant voulant montrer la vanité de cette Erreur fondamentale qu’a été la Grande guerre qui se voulait être la dernière…
Je sillonne mon site et je n’arrive pas à retrouver  les passages concernant … cette histoire.
Mais je tombe sur celle ci :
« … dans un des manuscrits de la mer morte on rapporte : 
  Un jour Jésus marchait sur un chemin peu fréquenté. Il y vit Marie-Madeleine, assise sur une pierre et qui semblait un peu lasse. S'approchant d'elle il lui déclara : 
"Ah, Marie-Madeleine ! Sais-tu que tu t'es engagée sur une mauvaise voie ?"
Et elle lui répondit : "oui, Jésus, je m'en suis aperçu, il ne passe jamais personne"
.
(Rapporté par Georges le 22 05 00) »
Pour en revenir au film nous n’avons pas été déçus. Bien fait, beau, émouvant, il correspond tout à fait à ce que j’en attendais. Et cette co-production internationale est aussi une réussite pour les liens qu’elle a du susciter entre l’Ecosse, la Roumanie, l’Allemagne et la France. 
Quel beau rêve s’est réalisé le jour de Noël 1914 !
 

L'anniversaire de Chloé 

 

Chloé a 14 ans !

Le 19 novembre, Thérèse se retrouve à l'hôpital après s'être endormie sur sa chaise à 3 heures du matin...

« Thérèse d'amour » (selon Marie Carmen) est partie à l'hôpital samedi .
Son moral semble intact si son col de fémur est sans doute endommagé.
Jeudi : « Tout va bien Marie !
Thérèse vient de m'appeler encore aujourd'hui et on la renvoie chez elle demain après un petit séjour d’une semaine à se faire dorloter.
Donc pas de fracture nette. Et elle reprend la marche avec son déambulateur... »

A Jphi : « Je commence à être débordé par les tâches à faire sur l'ordi.
A tel point que je ne sais plus quoi te dire à toi.
Maintenant il va falloir que je courre faire du yoga... où va t on ? »

Ce dimanche, pour nous, a été très rempli avec une visite de Marseille et de la Vieille Charité que je ne connaissais pas encore. La ville est très calme en fin de semaine en comparaison des autres jours où la circulation, ces jours ci surtout, ne peut que décourager les plus vaillants touristes.
J'ai pris une série de photos dont je suis assez fier et qui restera en tous cas un bon souvenir.
le Vieux Port, de nuit
Tout est bon !
Dehors beau et froid, dedans les pannes d’électricité dès qu’Anne Françoise met de l’eau sur sa cuisinière…
Les enfants ont préparé l’arbre de Noël avec un peu d’avance et le lapin, au jeûne forcé parfois, en est arrivé à ronger la toile du petit bassin de son domaine. Comme jadis dans mon enfance nous gardons les épluchures de légumes, Françoise achète des carottes avec des fanes que je suis chargé de livrer à cette pauvre bête sans oublier de dire que c’est de la part de la cuisinière.
Le Livre du Voyage en photos
 
C'est tout bon pour Thérèse * qui est rentrée chez elle et qui reprend goût à ses activités. Nous lui recommandons de ne pas veiller trop tard !


disneyland la grippe aviaire
notre locataire, le célèbre comédien : Hervé Haggaï
à gauche notre ami Hervé Haggaï, à droite la première victime de la grippe aviaire à Dysney land

vers le mois d'Octobre
films et diaporamas écrivez nous : cliquez ! album 2005 en Novembre

si tout va mal ... (cliquez !)



Invitation de la Folie  
 communiqué par Lambert (un de ses travaux en 2001)
 
 La Folie décida d'inviter ses amis pour prendre un  café chez elle.
 
 Tous les invités y allèrent. Après le café la Folie proposa :
 
- On joue à cache-cache ?
 
- Cache-cache ? C'est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
 
- Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu'à cent et vous vous cachez.
 
- Quand j'ai fini de compter je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.
 
 Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.
 
 -1, 2, 3,... la Folie commença à compter.
 
 * L'Empressement se cacha le premier, n'importe où.
 
 * La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d'arbre.
 
 * La Joie courut au milieu du jardin.
 
 * La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d'endroit approprié pour se cacher.
 
* L'Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.
 
* La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.
 
* Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.
 
- CENT ! cria la Folie, je vais commencer à chercher...
 
* La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n'avait pu s'empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.
 
* En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d'une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.
 
 * Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité...
 
* Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda
 
- Où est l'Amour ?
 
* Personne ne l'avait vu.

 * La Folie commença à le chercher. Elle chercha au-dessus d'une montagne, dans les rivières au pied des rochers. Mais elle ne trouvait pas l'Amour.
 
  Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, pris un bout de bois et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri.
 
* C'était l'Amour, qui criait parce qu'une épine lui avait crevé un oeil.
 
 * La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s'excusa, implora l'Amour pour avoir son pardon et alla jusqu'à lui promettre de le suivre pour toujours.
 
* L'Amour accepta les excuses.

* Aujourd'hui, l'Amour est aveugle et la Folie l'accompagne toujours.
Casse tête proposé par Bérangère et la solution
L'informatique en musique
Quelques maximes à méditer proposées par Florimage.
Il est ...
et le poulet qui traverse la route ...

 TR: On croit rêver ! : La grève SNCF du 21/11

IMPORTANT : Restez calme en lisant ce qui suit en respirant profondément :
SNCF

Recettes annuelles : 57 milliards de F

Budget annuel : 118,5 milliards de F.

Subvention annuelle de l'état : 75 milliards de F  soit un Crédit Lyonnais tous les deux ans avec nos impôts !
 
Financement des retraites : 14 milliards de F. toujours avec nos impôts

Dette à financer : 232 milliards F. (SNCF +RFF, l'équivalent du CDR au Lyonnais)

Situation d'un conducteur de TGV :
 Salaire : de 14.000 F net en début de carrière (2 smics) a 21.000F
                       32.000 FF net conducteur TGV en fin de carrière.
=> Plus :
- prime de fin d'année,
- prime de travail (restons calme!!!)
- prime de parcours,
- prime de TGV,
- prime de charbon (vous lisez bien!!!)
- gratification de vacances (restons calme!!!)
- gratification annuelle d'exploitation,
- indemnités pour heures supplémentaires,
- allocation de déplacements (non imposable!!!)
        etc.

Pour un conducteur TGV de 40 ans le salaire net Annuel toutes primes et avantages confondus s'élève a 490.000 FF (source : vie du rail 2002)
            (là vous pleurez)


Horaire de travail : 25 heures par semaine (vive les 35 heures!!)
Retraite : à 50 ans (je ne sais pas pour vous mais moi j'en ai au moins jusqu'a 65 ans)

Soins : gratuits (sur leur temps de travail) auprès d'un des 15.900 établissements de soins agrées ou ils sont couverts à.. 100 %

Autres privilèges : gratuite des transports pour les agents et leur famille,

C.E. très généreux, ET L'EMPLOI A VIE... ET ILS OSENT SE METTRE EN GREVE ET PRENDRE LES USAGERS (le mot client n'existe pas a la SNCF) EN OTAGE ET ON LAISSE FAIRE...

Quelques dernières ?

à la SNCF, pour les sédentaires qui n'avaient droit à aucune prime a été créée la "prime d'absence de prime" !!!

La SNCF représente 1% des emplois en France,  ses salariés cumulent 20% des jours de grève effectués en France.
 
 
Transmettez ces chiffres à un maximum de personnes, qu'elles empruntent ou non la SNCF régulièrement, pour que l'on entende plus à chaque grève un " usager " a la radio ou à la télévision dire : "Ils ont sûrement raison de faire grève...

Re: Fw: Trans. : Fw: Trans. : TR: On croit rêver !

Oui je connaissais ce traitement de faveur pour ces conducteurs de TGV privilégiés mais la liste serait longue de les recenser tous !

Je pense que notre société est bien mal partie pour faire un peu de justice sans une révolution profonde des mentalités.

Vae victis ! et aux minorités ! En attendant la prochaine grève des aiguilleurs du ciel ou des pilotes d'Air France ! (Marc)





vers le mois d'Octobre films et diaporamas écrivez nous : cliquez ! album 2005 plan du site