deuils médiatiques Dans l'actualité d' Avril

19 avril : "Habemus papam"

Débat à propos du référendum
Jeudi soir 14 avril, sur la 1, Jacques Chirac est monté aux créneaux.
Commentaires de Jean Philippe, Lambert , Marie Claude.

essai d'opinion perso
du 15/04/05 6:36:), bitterlin@jp.advantest.com, cite :
"Parce que l'opinion française n'est pas en attente d'une nouvelle avancée de l'Europe mais plutôt de sa stabilisation, la Constitution deviendra acceptable si elle est perçue moins comme une avancée que comme la garantie d'un meilleur fonctionnement de l'Union, établissant de meilleures règles de fonctionnement, facilitant la construction des majorités pour adopter les textes et assurant à la France une meilleure représentation que celle que lui accorde le traité de Nice qui, en cas de victoire du non, restera en vigueur..."
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-631760,36-638093@51-634441,0.html

Oui ! C'est intéressant. Comme tout oui c'est un regard positif, une avancée.
C'est sûr que le texte de la constitution est tellement rébarbatif  qu'il est difficile de faire voter les yeux fermés des gens qui n'ont pas confiance dans la politique du gouvernement.
J'ai trouvé le président aussi peu convaincant que le texte. Mais pourquoi rejetter le bébé avec l'eau du bain ?
Mon option aurait été de laisser les spécialistes régler la question.
Eviter le référendum sanction aurait été sage. (bM)



Jphi (au Japon)
> Tu m'apostrophais, il y a quelques jours, par rapport à l'Europe.
> J'ai depuis lu quelques articles (mais pas le texte en lui même, qui est incompréhensible) et suis arrivé à ces conclusions :
 - les arguments du non sont complètement conservateurs, nationalistes et frileux vu que personne ne peut dire exactement ce que ça donnera, mais vu la situation actuelle, ça peut difficilement être pire.
 - les arguments du oui sont encore plus nuls malheureusement. Du même genre que la droite en 2002 qui disait que Jospin était nul.
 - évidement, les français sont cocardiers, fiers de leur pays qu'ils croient une super-puissance. Leur dire ouvertement qu'ils ne pèsent pas plus que la Pologne en population ou que Taiwan en économie, serait leur faire violence.
Mais c'est ça, le traité : c'est avancer vers l'inconnu d'une vraie union et laisser tomber encore un peu nos politiques nationales inefficaces !
Lambert (18 ans)
Moi aussi je l'ai trouvé peu convaincant, répétitif, flou, à côté des attentes des jeunes, parfois même perdu. C'est bien dommage, il a quand même tenté une esquisse d'explication, mais dire : "Cela ne concerne en rien la constitution" sans expliquer que le problème posé pouvait se résoudre par des directives, plus proches d’une action concrète, votées au parlement européen, est peu séduisant face à un public sur la défensive.
Lambert précise :
"A l'occasion du débat télévisé concerné, les étudiants demandaient des exemples de changements concrets que la constitution apporterait. Or en réponse aux problèmes concrets soulevés, le Président a parfois répondu que ceux-ci n'avaient rien à voir avec la constitution, que leur résolution était du domaine national.
Pourquoi ne pas faire preuve de pédagogie et expliquer brièvement le fonctionnement juridique, faire comprendre l'incidence d'une constitution européenne sur les lois et décrets français ?"

Marie Claude
En ce qui concerne la Constitution j'avoue que je ne comprend pas que nos gouvernants aient eu la stupidité de demander aux Français de voter ; vu le nombre de personnes qui se déplacent lors des élections concernant la France, vu la très grande partialité des médias quels qu'ils soient, vu la très mauvaise information qui a été faite, il était courru d'avance que ce ne serait pas une sinécure et que l'on allait tout droit à un vote faussé : les gens vont voter pour ou contre les gouvernants sans se soucier de la constitution.
 
Pour certains, ils s'imaginent qu'en votant non ils vont donner une bonne leçon à Chirac, et les médias ont bien entretenu cette ambiguité, sans parler de l'entrée de la Turquie, qui, si tout va bien, pourra éventuellement entrer dans 10 ou 15 ans lorsqu'elle aura ratifié les 88.000 articles européens ............ ce n'est pas demain la veille !!!!!!!!!!!
 
L'exception Française : la stupidité devrais-je dire, est là dans toute sa splendeur ; j'essaie d'écouter les émissions qui parlent de cette fameuse constitution et, même là, de doctes responsables osent avancer des inepties plus grosses qu'eux avec un aplomb incroyable.
 
J'ai l'impression que l'on règle des comptes à travers l'Europe. En attendant les Français sont pris pour des "rigolos" qui ne font pas rire ; quand donc ce pays arrètera-t-il de se contempler le nombril en croyant être le centre du monde, ou de l'europe ; quand donc les français comprendront-ils que nous ne représentons que le 1/25ème de cette europe et que ce n'est pas parce que nous dirons non que l'on va recommencer 4 années de travail et de consultations.
 
Ce traité permet d'avancer et, même s'il est loin d'être parfait - mais existe-t-il une constitution parfaite ? Si oui j'aimerais bien la connaître - il a le mérite d'améliorer les choses et il nous donne un peu plus de poids et de crédibilité face aux USA et aussi, ne l'oublions pas, à la Chine.
 
A mesure que j'avance dans la lecture, pas évidente, des articles de cette constitution, je m'enracine de plus en plus dans le oui.
 
Je crois que je me suis laissée un peu emportée mais je suis tellement agacée par les RAISONS pour lesquelles les gens veulent voter non que cela me met un peu hors de moi.

vers plan du site Escoub films et diaporamas vers album 2005 vers Journal  2005